stratégie

poker omaha-regles et strategie

0

 

 

Variante de :

 

L’:

 

Baptisé “The Action Game” par le célèbre auteur ,

l’Omaha est, par excellence, le jeu des sensations fortes.

 

Des comme , , et autre

le pratiquent quotidiennement dans leur "Big Game" du à Las Vegas

où les pots de plusieurs centaines de milliers de dollars sont monnaie courante!…

 

Joué principalement en pot-limit(1) mais aussi en “Limit” et même parfois en No Limit,

l’Omaha s’apparente fortement au Texas hold’em:

un Flop de trois , puis un Turn et une River,ponctués de tours d’enchères.

Mais, différence de taille, chaque joueur se voit distribuer quatre cartes,connues de lui seul,

et doit impérativement utiliser deux cartes de son jeu

et trois cartes du tableau pour composer la meilleure combinaison de cinq cartes.

Impossible donc de prendre trois cartes de sa main, une seule ou aucune;

votre main doit nécessairement être complémentaire avec le tableau.

Pas de Full si vous avez  sur un Flop 

(vous n’avez qu’un brelan de Dames, accompagné de votre As et d’un Neuf du tableau)

 

 

Ces particularités ont deux conséquences immédiates. 

 

-avec 4 cartes en mains, vous avez plus de chances de toucher de fortes combinaisons.

-Les quintes et les Fulls sont relativement fréquents

-une paire a très peu de chances de remporter le coup,

et même les doubles paires sont extrêmement vulnérables.

 

 

D’autre part, la coordination indispensable de sa main

 

avec le tableau réduit considérablement les différences de valeurs entre les mains pré-flop.

 

Un bon jeu:

 

comme , n’est favori qu’à 58% contre ,

 

qui reste très médiocre. Il est rare de se faire réellement dominer, comme AD contre AR au hold’em.

Pour ces raisons, il y a souvent plus de payeurs pré-flop à l’Omaha,

ce qui implique aussi que le jeu “max” au Flop est fréquemment présent

chez l’un des joueurs dans le coup.

 

Les confrontations de forts sont donc habituelles,

et avoir le second meilleur jeu comme un petit brelan peut s’avérer terriblement coûteux

pour celui qui ne sait pas coucher sa main.

 

Certains tirages multiples, en revanche, sont tellement puissants

qu’ils peuvent être favoris au Flop contre un jeu aussi fort qu’un brelan ou qu’une quinte.

 

 

Par exemple:

 

Si votre main est:

Vous avez un tirage multiple de quintes et de couleur à Carreau, soit vingt-deux (!)

 

cartes favorables si le Flop est

Et vous êtes nettement favori (à plus de 57%) alors que vous n’avez pour l’instant absolument rien,

 

contre un adversaire qui a, lui,

(soit un brelan -et le jeu max sur le Flop! )

 

 

 

Comment s’adapter à ces spécificités et à ces illusions d’optique part apport au Hold’em?

 

Premièrement, il faut sérieusement revoir à la baisse la valeur des mains

comme paire max kicker max, paire supérieure au Flop, ou double paire.

Si ces mains gagnent fréquemment au Hold’em, elles remportent très peu de gros pots à l’Omaha.

De ce fait, une paire d’As en main pré-flop est beaucoup moins forte qu’au Hold’em,

car si elle ne touche pas un brelan au Flop, elle risque fort d’être battue.

Le mieux est souvent d’essayer d’aller à tapis avant le Flop

lorsque c’est possible (n’oubliez pas, vous jouez en pot-limit);

et inversement, il faut éviter d’engager un tiers de son tapis avant le Flop,

contre un ou plusieurs adversaires qui pourraient alors vous prendre un gros pot ou vous bluffer.

Sur-jouer une paire d’As est une erreur typique de débutant.Vous voilà prévenu!

 

 

Deuxième point

 

il faut être très attentif à la position,qui est très importante à l’Omaha.

En effet,il est très difficile de jouer avant de savoir ce que vont faire vos adversaires,

qui peuvent parfaitement avoir trouvé un excellent jeu au Flop.

Une main moyenne devra souvent céder le pot devant des relances agressives

ou risquer de perdre gros si elle paie.

 

Pour finir, il est également indispensable de savoir estimer le nombre de cartes favorables

dont on dispose,afin de pouvoir évaluer les chances de compléter un jeu gagnant,

et de voir si la taille du pot justifie de se battre pour lui en ces circonstances.

N’oubliez pas de prendre en compte les gains supplémentaires possibles après avoir complété votre jeu,

s’il reste suffisamment de jetons à miser.

 

L’Omaha est un jeu passionnant et complexe,qui fait appel à toutes les qualités du joueur de poker.

N’hésitez pas à venir découvrir cette variante sur Mrpoker.com !

 

(1) Le pot-limit plafonne à tout moment le montant des mises à la taille du pot.

Ainsi, un joueur ne peut miser que 50 euros maximum dans un pot de 50 euros.

Le joueur suivant peut payer ces 50 euros et

relancer du montant du pot (les 50 euros initiaux,

plus la mise de l’adversaire, plus les 50 qu’il vient de payer, soit 150 euros de plus).

Au total, le second joueur peut donc relancer à 200 euros maximum.

 

tirez en partie de l’article de

Mrpokeraspa Club

WPT Bellagio 2008

Previous article

WSOP 2008 : la table finale du Main Event le 9 novembre ?

Next article

You may also like

More in stratégie

Comments

Comments are closed.